TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Traîneaux Avoriaz

« Hep, Taxi !! »

Station sans voiture, à Avoriaz on se déplace skis aux pieds, ou en traineau ! Principal moyen de locomotion, les traineaux tirés par les chevaux côtoient piétons et skieurs pour la plus grande joie de tous.

« Unique station de France 100% piétonne, Avoriaz 1800 est depuis toujours interdite aux voitures ». C’est un concept qui date de la création de la station, dans les années 60 et qui était l’un des points centraux du concept : « Lorsqu’on part en vacances, on souhaite trouver un contexte différent de celui dans lequel on vit au quotidien ». Et c’est ainsi que le doux tintement des grelotières prévient du passage d’un traineau, voire de plusieurs, car ils sont nombreux.

Plus de 100 chevaux évoluent dans la station. Ils ne sont pas tous en même temps dans les rues bien sûr, leurs cochers, au nombre de 19, dont 7 femmes cette année, prennent soin d’eux et de leur temps de travail. Chaque cocher a ses propres chevaux, entre 4 et 5, ce qui permet la mise en place de roulements et l’organisation du travail : pas plus de 3h de prestation par jour par cheval et un jour de repos par semaine pour chaque cheval. Une majorité de comtois compose le cheptel, mais de nombreux autres chevaux (souvent issus de croisements) et une mule poitevine les accompagnent. Ce sont des chevaux qui vont voir beaucoup de choses pendant la saison comme (entre autres) passer sous les remontées mécaniques et les longer, croiser des skieurs et des chenilettes (véhicules types quads montés sur chenilles pour évoluer dans la neige et transporter les bagages lorsque les calèches sont à l’arrêt la nuit principalement ou en cas de tempête).

La station compte 19’000 couchages, et ce sont les taxis-traineaux qui transportent la majorité des voyageurs. La ville valorise ce type de transports et soutient les cochers, les rendant prioritaires sur les machines dans l’ensemble de la station. Les cochers sont indépendants et paient un droit d’entrée à l’Association « Les Cochers d’Avoriaz » pour pouvoir exercer leur activité pendant la saison. Ils sont payés à la course. Vous pouvez arriver tous les jours entre 8h et 20h, des cochers seront là pour vous transporter des parkings à votre logement. Et même, un service « nocturne » est désormais en place pour les sorties de restaurants entre 20h et 23h. Petit plus, cette année, il y a aussi des balades prestiges le soir avec une petite coupe de champagne pour quelques privilégiés (sur réservation). Les ensembles cochers-traineaux-chevaux sont là tous les jours, sauf lors des épisodes de tempêtes et de vent fort, pour le bien-être des animaux et le confort des passagers.

Et il y a un traineau, rouge, plus grand que les autres, avec les logos de la station, qui attire le regard car c’est le seul qui soit emmené par 2 chevaux. Ce traineau conduit par Jérôme Czubak a été conçu spécifiquement pour transporter les enfants de l’ESF (Ecole de Ski Français), et du Village des enfants. Il permet de les récupérer dans une zone pour les déposer dans une autre, en toute sécurité, tous ensemble avec leurs moniteurs ou accompagnants et avec leur matériel (skis et bâtons) si besoin car des rangements ont été aménagés dans ce but. Il y avait déjà un traineau pour effectuer ce ramassage des enfants, mais lorsque le cocher est parti en retraite, Jérôme a accepté de prendre la relève. Ayant déjà fait fabriquer 11 des traineaux présents (sur 19) dans la station, il en a fait fabriquer un nouveau pour le transport des enfants, étudié spécifiquement, comme les autres déjà conçus, pour en optimiser l’utilisation : plus léger et plus glissant pour les chevaux (la plupart des anciens traineaux sont fabriqués artisanalement en bois et en ferraille). Jérôme gère le transport des enfants tous les matins avec deux juments comtoises.

Depuis 2010, Jérôme passe ainsi la saison d’hiver (mi-décembre à fin avril) à Avoriaz en tant que cocher. Il est arrivé là à la demande de la station qui cherchait un cocher en remplacement, et il revient chaque année. Rejoint par sa femme Fanny, cocher elle aussi depuis cette année dans la station, ils assurent le transport des personnes des parkings aux points de logements, les balades sur la station, les sorties de restaurants, des balades prestiges et le transport des enfants de l’ESF et du Village des Enfants.

En été (mai à octobre), tous deux assurent des balades en calèches dans le Marais Poitevin (Venise Verte) avec les Roulottes de l’Abbaye. Ils élèvent des chevaux et assurent le débourrage de nombre d’entre eux pendant la belle saison. L’activité étant réduite en Vendée en hiver, les prestations de transport (cochers) à Avoriaz leur assurent un complément d’activité rentable. Les conditions de vie durant les mois d’hiver sont bien différentes de la douceur humide de la Vendée, le plus difficile étant la gestion du froid, et il n’y a pas de jour de repos (manque à gagner). L’environnement de travail compense les difficultés car la station est agréable à vivre, entourée de montagnes, de neige et souvent de soleil.

Avoriaz 1800 prône le transport en calèches, les chevaux sont prioritaires sur les machines toute la journée. La ville n’envisage pas son image autrement. Elle s’implique en terme d’autorisations de circuler, de communication sur la présence des chevaux, les soutient et s’assure de faciliter leur travail au quotidien. Il y a aussi une notion d’impact sur l’environnement mis en évidence via le fonctionnement de la station. Il est donc essentiel de préserver ce mode de transport, que les cochers soient responsables et efficaces pour ne pas être remplacés par les machines.

Ces transports de passagers sont aussi l’occasion pour les cochers de communiquer sur le cheval, sur les métiers, l’utilisation, que ce soient les filières d’élevages, ou de consommation, la préservation des races et l’avenir de la filière dans son ensemble. Informer et partager des informations justes, expliquer correctement la réalité de cet univers cheval car c’est justement au contact des animaux qu’il est le plus facile de faire passer les messages.

 

Contact :

Les Roulottes de l’Abbaye

Jérôme et Fanny Czubak

06 20 02 03 19

 

Avoriaz

www.avoriaz.com

bienvenue@avoriaz.com

 

PHOTOS ET TEXTE : Aurore LEGAY

Traîneaux Hippomobiles à Avoriaz – Sabots Magazine #95

Comments are closed.