TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Quelle démonstration de menage !

« Challenge 20 sur 20 » : l’attelage à 20 chevaux Franches-Montagnes de Jérôme Voutaz s’envole sur la toile (Sembrancher, Valais – Suisse)

Tout est chiffres dans ce challenge… 1, 3, 10, 20, 23, 360, 2020, 1 million…

D’ailleurs, peut-être l’avez vu, vous, ce film montrant un attelage à 20 chevaux Franches-Montagnes mené par Jérôme Voutaz ? C’était au début de l’été, par une belle journée ensoleillée qu’ils ont parcouru 23 kilomètres… Qui, dites-vous ?

Et bien, reprenons tout dans l’ordre.

1 : pour une voiture d’attelage et pour un meneur, Jérôme Voutaz,

3 : pour 3 semaines de préparatifs et 3 heures de trajet,

10 : pour le nombre de guides dans les mains du meneur,

20 : pour le nombre de chevaux Franches-Montagnes attelés,

23 : pour la longueur totale de l’attelage sans la voiture soit 23 mètres, c’est presque 10m de plus qu’un camion poids-lourd,

360 : pour la longueur cumulée des guides soit 360 mètres,

2020 : pour l’année 2020, qui a aussi guidé le choix du nombre de chevaux,

1 million : pour le nombre de vues cumulées des 2 films (avec et sans sous-titrage en anglais) « Challenge 20 sur 20 ».

Jérôme Voutaz est Suisse (Valaisan) et il attèle depuis plus de 15 ans. Vainqueur de nombreux concours ou championnats mondiaux, il fait partie des meilleurs meneurs en attelage à 4 chevaux. D’abord présent sur de petits concours locaux, en Suisse, ce sont surtout des courses campagnardes montées à cru ou des courses de chars romains décorés qui mettent en piste ce passionné. Et c’est en 2012, après une victoire en championnat suisse, qu’il participe pour la première fois au Concours Hippique de Genève. Ensuite, tout s’enchaîne. Les entrainements, les championnats, les victoires, les ratés… Jérôme se remet toujours en question pour progresser. Avec Pierre Emonet, son groom et ami de toujours, il affine ses apprentissages et travaille leurs chevaux Franches-Montagnes. Marathon, maniabilité et dressage, tout est préparé, peaufiné avec des entrainements quotidiens. Quelle que soit la saison, Jérôme entraîne les chevaux pour les concours après ses journées de travail et les weekends.

En 2015, avec une toute petite équipe de passionnés, Jérôme Voutaz mène un attelage à 11 chevaux, une belle expérience qui lui donne envie d’augmenter le nombre de chevaux attelés. L’idée reste alors à l’état de projet.

En 2020, pendant le confinement lié au Covid-19, il voit sur internet une vidéo d’un de ses adversaires en concours, le hollandais Bram Chardon, menant un attelage à 8 chevaux. Amusé, et se rappelant son attelage à 11, il se prépare avec sa team et attèle à 11 chevaux, postant lui aussi une vidéo du parcours. Le lendemain, il découvre une nouvelle vidéo de Bram Chardon menant un attelage à 12 chevaux avec le commentaire « Un de plus que Voutaz ! ». Et dans la foulée, Bram attèle à nouveau, à 14 chevaux. C’est à ce moment-là que Jérôme voit les choses en grand : il a plusieurs amis éleveurs qui ont des chevaux qui sont attelés, à 1, à 2… pourquoi ne pas les rassembler en un grand attelage unique de chevaux Franches-Montagnes ! On est en 2020, alors ce sera 20 chevaux qui seront attelés. Les amis jouent le jeu et le suivent dans son projet. Il faudra 3 semaines à Jérôme pour tout mettre en place. S’il a le matériel pour chacun des chevaux, il lui faut préparer les guides, il avait tout ce qu’il fallait pour 11, là… il faut pouvoir tenir 20 chevaux… avec un peu d’imagination et de sens pratique, il fait préparer des guides à sa sellière (La Sellerie du Catogne) avec des sangles de stores, un matériau souple, léger, sans coutures et qui ne s’emmêle pas… il en faudra 360 mètres… Il aura ainsi 10 guides dans chaque main, maintenues ensemble par des boucles de ceinture. Le soir, il prépare des palonniers, des flèches, et des panurges pour adapter chaque bride. La semaine précédant le jour J, il a tout le matériel. Assemblage, préparation des trous et des réglages… tout se fait en amont pour que les chevaux patientent le moins possible avant le départ lorsqu’ils seront tous ensemble.

S’il a déjà sur place ses 11 chevaux, les 19 autres arrivent la veille du grand Jour. 5 équipages sont formés et Jérôme les mène, les uns après les autres, dans un carré, pour les découvrir, comprendre ceux qu’il ne connaissait pas et affiner la position de chacun dans le futur attelage. La veille toujours, avec son cousin, Jérôme récapitule le parcours et finalise le placement de personnes à des endroits stratégiques.

Jour J ! Le 14 Juin 2020, 20 chevaux Franches-Montagnes sont attelés à un « char » comme on dit en Suisse. Par sécurité, il a assemblé des paires dont chacune est constituée d’un de ses propres chevaux. Et c’est parti ! Le parcours de 23 kilomètres,  les chevaux de Jérôme le connaissent bien car c’est celui qu’il emprunte régulièrement avec eux pour leur changer les idées et les désensibiliser. Ce parcours, il l’avait refait plusieurs fois en voiture afin d’anticiper les virages et les obstacles à venir une fois les 20 chevaux attelés. En amont de l’attelage, dans une petite Renault Twizy (véhicule électrique), un ami le guide avec une oreillette et lui permet de réorienter l’attelage si celui-ci s’écarte un peu de la trajectoire.

S’ils n’ont pas fermé la route, des personnes ont été réparties sur les points de croisements pour gérer et réguler la circulation, des véhicules ont ainsi croisé, suivi et même doublé l’attelage en toute sécurité. La police cantonale était informée, et croisée par hasard, c’est la police municipale qui les a secondés sur une partie du parcours. Une caméra, prévue elle aussi sur des points stratégiques, et une autre avec un drone, ont permis de saisir la magie de ce challenge. Si la communication n’était pas le but originel de ce projet, elle en fait un évènement dans le monde de l’attelage et dans celui du cheval Franches-Montagnes.

Une organisation réfléchie, une communication restreinte sur le moment, tout a été pensé pour pouvoir gérer l’évènement, quel qu’en soit le déroulement. Et tout a été au top, maitrisé et fluide !

« Des chevaux magiques ! Avec un caractère qui vaut de l’or ! » c’est ainsi que Jérôme Voutaz définit les chevaux franches-Montagnes. S’il était déjà convaincu par la race, la mise en place du projet, le déroulement, la facilité d’adaptation de chevaux qui ne se connaissaient pas, la sérénité ambiante et palpable au moment du départ, tout a contribué à le conforter de la force de ces chevaux. Et quand il dit que ces chevaux sont magiques, l’un d’entre eux a perdu un fer après 2 kilomètres de parcours, un ami maréchal ferrant l’a re-ferré toujours attelé, sans qu’aucun ne bouge. Au final, le plus stressé au départ… c’était lui !

Et Bram Chardon dans tout ça ? Il a envoyé un message à Jérôme « Bien joué ! ». Renchérira-t-il ? A suivre….

(Le Franches-Montagnes, surnommé familièrement FM, est le dernier cheval de trait léger d’Europe occidentale. C’est aussi la seule race chevaline suisse encore existante, les autres ayant totalement disparu au cours du 20ème siècle. – Source www.fm-ch.ch)

 

Contact :

Team La Ferme des Moulins

www.team-lafermedesmoulins.ch/

Route de Contô 4

CH-1933 Sembrancher

 

PHOTOS : Nicole Basieux et Michaël Maillard

TEXTE : Aurore LEGAY

Quelle démonstration de menage / Jérôme Voutaz – Attelages Magazine #132

Comments are closed.