TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Fauche tardive en milieu urbain

Fauche tardive en milieu urbain (Rillieux-La-Pape, 69)

Des chevaux de trait du nord et traits comtois en pleine banlieue lyonnaise attelés à une faucheuse, c’est tout simple, c’est une opération Traits A Propos et Terideal. Pour la 2ème année consécutive, Philippe Escalle a effectué une fauche tardive en traction animale au cœur de Rilleux-la-Pape, commune française, située dans la métropole de Lyon, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Propriétaire de parcelles agricoles, la mairie de Rilleux-la-Pape lance, tous les 4 ans, des appels d’offres pour faire faire des fauches tardives sur ses terrains.

Le choix d’une fauche tardive demandée par la commune est dû à l’utilisation des parcelles par les écoles du quartier jusqu’en fin d’année scolaire. Situées pour la plupart au milieu des immeubles, les groupes scolaires y installent chaque année des ateliers pédagogiques, des parcours et effectuent des études sur l’environnement avec les écoliers.

Le dernier appel d’offre a été remporté en 2018 par Terideal ex-Tarvel*. Très impliquée et sensible sur le sujet, c’est l’entreprise Terideal qui a proposé à la mairie de fonctionner en Traction Animale. Ils ont ainsi testé les possibilités avec Philippe sur deux parcelles de 6’000m2 chacune l’année dernière. Très satisfaits du résultat, Terideal a sollicité l’entreprise Traits A Propos pour renouveler l’expérience en 2021.

Le délai pour faucher est court : entre la fin des jours d’école et le 14 Juillet (car les feux d’artifices de la Fête Nationale sont tirés à proximité, il ne faudrait pas embraser les parcelles). Reste à espérer que la météo soit clémente !

Arrivé le 29 juin à Rilleux-la-Pape avec ses chevaux Aramis, Athos, Rosalie et Sornette, Philipe est resté jusqu’au 5 juillet. Seule une journée de grosse pluie a contraint l’équipe au chômage technique, reportant d’autant la fin du chantier.

“Quand on fauche à Rilleux-la-Pape, on ne passe pas incognito. C’est une vraie animation pour le quartier, une “grosse ambiance” s’en dégage, la population locale vient voir, pose des questions, caresse les chevaux… C’est vraiment un plus dans la démarche” note Philippe.

Cette année, il aura fauché 32’000m2 en traction animale (pour mémoire, en 2020 c’était 12’000m2 avec un cheval et une faucheuse à un cheval). Philippe aura fait travailler ses chevaux en paire et en alternance sur le chantier avec une faucheuse traditionnelle à section plus grande : 1m50 de coupe, de marque IH. Les 2 Traits du Nord Athos et Aramis, et les 2 Comtoises Rosalie et Sornette ont bien fonctionné, calmes et à l’écoute selon leur habitude. Pour cette édition, Philippe était secondé par Pierre Perrachon. Retirant les bourrages, tirant le foin pour délimiter les parcelles, Pierre a facilité l’avancement du chantier. Philippe pouvait ainsi gérer la faucheuse et les chevaux sans s’interrompre au moindre bourrage. Quelques difficultés attendaient l’équipe. Le liseron s’était invité sur une des parcelles, ce qui n’était pas prévu, il n’y en avait pas l’année précédente et cela a compliqué les opérations, les ralentissant d’une bonne demi-journée. Une pièce a cassé sur la faucheuse, et grâce à la réactivité de l’atelier mécanique de Terideal qui a réparé la pièce, le chantier reprenait dès le lendemain matin. De petites contrariétés avec le recul, ralentissant le travail mais n’impactant pas la motivation et retardant à peine la fin du chantier.

L’herbe au sol sera ensuite fanée, andainée et bottelée par un agriculteur local. Le foin sera mis à la disposition des habitants pour une partie, à destination de moutons pour une autre partie et compostée pour le restant moins bon.

Utiliser la traction animale sur ces parcelles est aussi une possibilité d’étude comparative entre fauche mécanique et fauche en traction animale. Ce fonctionnement permet également d’analyser l’évolution de la repousse en fonction de la biodiversité et du mode de coupe. Terideal approfondi actuellement les analyses qui sont en cours. Vecteur de communication, symbole de biodiversité et d’écologie, faucher en traction animale en banlieue lyonnaise représente non pas une version passéiste du travail agricole mais bien une modernité retrouvée.

 

* Née en juillet 2019 de la volonté des entreprises du Groupe Segex (dont Tarvel) d’adopter une marque commune, Terideal se démarque depuis plus de 50 ans sur le marché de l’aménagement et de l’entretien d’espaces verts.

 

Contact :

Traits A Propos / Philippe Escalle

traitsapropos@gmail.com

 

Terideal / Yvan JACQUET

yjacquet@terideal.fr

 

PHOTOS : Philippe ESCALLE et Pierre PERRACHON

TEXTE : Aurore LEGAY

Fauche tardive en milieu urbain – Sabots Magazine #104

Comments are closed.