TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Débardage Forêt de Pinelong

La traction animale, une routine bien ancrée au Parc de Pinelong en banlieue de Saint Etienne (Loire 42)

Le chant des oiseaux et le vent dans les feuilles… les premiers sons perceptibles lorsque l’on arrive à l’entrée du parc de Pinelong, en bordure de Saint-Etienne (42). Tout est calme, serein… on se croirait loin de la ville, et pourtant… celle-ci n’est qu’à quelques centaines de mètres. Et… en tendant l’oreille, à mesure que l’on s’avance sur la piste forestière… de nouveaux sons s’ajoutent aux précédents… la tronçonneuse par instants… le cliquetis des chaines…des voix… un hennissement… des bruits dans les feuillages et les ronces… et un son bien particulier… un tronc qui glisse sur le sol, emmené par les chevaux… c’est sûr ! Ils sont bien là !!

Briand, Toscane et Benoit parcourent la zone pour déplacer les troncs que le bucheron a préparés. C’est devenu comme une habitude, une routine…

Inauguré en 1992, le parc de Pinelong est le plus récent des parcs stéphanois. Il est situé sur le versant ouest de Côte-Chaude, entre Saint-Genest-Lerpt et Saint-Étienne (dans la Loire). Encadré par les jardins familiaux, ce parc, resté à l’état très nature, est composé d’une petite forêt très ombragée et d’une prairie parcourue par le ruisseau appelé le Rieudelet. D’une superficie de 9 hectares, il est ouvert au public. La création récente d’une piste forestière, d’un verger pédagogique, d’une zone humide agrémentent un sentier de découverte sans difficulté de 1,2km. C’est un endroit ludique, verdoyant et instructif pour qui veut découvrir ou apprendre de la nature.

Pour préserver cette nature, être en accord avec l’environnement et respecter les espaces verts, la ville de Saint Etienne fait intervenir la traction animale via l’ONF (Office National des Forêts). Depuis 2006, des prestataires en traction animale interviennent tous les ans sur le parc de Pinelong, et depuis 2010 sur la plupart des sites, parcs et forêts communaux (Château de la Perrotière, etc…).

Débuté avec Florent Daloz, le débardage en traction animale dans le parc de Pinelong a le soutien d’une municipalité valorisant et prônant la préservation des milieux naturels.

Tous les ans, les techniciens de l’ONF viennent sélectionner les arbres devant être abattus et déplacés. La sélection est évolutive au cours du chantier. Elle permet un contrôle et une gestion de la pousse de différentes essences d’arbres, une régulation est ainsi possible. Ce fonctionnement permet d’éviter le passage des véhicules, de réguler la repousse et d’enrichir le sol car les branchages sont laissés au sol et se décomposent à leur rythme. Le parc étant ouvert au public, les zones de débardage sont momentanément délimitées pour laisser travailler les professionnels. Les chevaux et leur meneur traversent la forêt pour déplacer les troncs et les ramener en bord de piste. Ils se faufilent à travers les ronces, les branches et les arbustes, il n’y a pas de chemins ou de sentiers établis. Quelques jours plus tard, lorsque le grumier aura retiré les troncs depuis le sentier forestier, on ne verra même plus qu’ils sont passés.

Les Douglas, cèdres et pins Laricio abattus et billonnés deviendront des charpentes, des palettes ou du petit bois, de quoi alimenter la filière française. Cette année, le grumier aura récupéré 70m3 de Douglas, et un camion de « bois énergie ». Ce sont 25 tonnes de bois qui auront été régulées en 5 jours.

Benoit Chomel a remplacé Florent Daloz en 2017, et depuis 4 ans, c’est lui qui intervient sur les projets de la ville de Saint Etienne, selon les besoins. Professionnel en traction animale avec une orientation forestière depuis des années, pour lui, pouvoir allier la passion de la forêt avec celle des chevaux est une chance. Diversifié et complémentaire, ce débardeur a plusieurs atouts dans la filière : ses activités vont de l’abattage à la tronçonneuse, en passant par le débardage au cheval et le sciage du bois pour la transformation.

Dans la forêt, le débardeur et le bucheron communiquent beaucoup, attendent que l’un ou l’autre soit passé ou que l’arbre sélectionné soit au sol. Les mesures de sécurité sont primordiales, la communication essentielle.

Lorsque le tronc s’affaisse au sol, les chevaux ne tressaillent pas, impassibles… attendant de poursuivre leur travail, seulement perplexes, parfois, de devoir ouvrir eux-mêmes un passage pour rejoindre le sentier établi. Le bucheron ébranche et façonne le tronc (en moyenne 20m de long, billonnés entre 10 et 14m pour le transport). Le débardeur et ses chevaux prennent alors le relais pour emmener et regrouper les troncs le long du sentier forestier.

Benoit travaille avec Briand, un cheval Trait du Nord, et Toscane, une jument de Trait Belge. Ces chevaux de 9 et 10 ans sont habitués, le débardage constitue 90% de leur activité. Sur ce chantier, ce sont donc les chevaux qui déplacent les troncs en traîne directe, avec une chaine, seules quelques zones ont nécessité l’utilisation d’un avant-train. Les chevaux connaissent leur métier et attendent les ordres pour démarrer. La traction nécessite une gestion de l’effort, et la météo prévue cette semaine de travail a nécessité de moduler les horaires, les après-midi étant trop chaudes pour les chevaux et pour les hommes.

Situation exceptionnelle, la pandémie du COVID-19 n’a pas impacté le chantier qui s’est déroulé à la sortie du confinement. Elle en a retardé ou décalé quelques-uns sans avoir d’impact sur l’entreprise Cheval Forêt 07 de Benoit Chomel. Quant aux règles de distanciation physique, travaillant seul avec ses chevaux, ou avec un bucheron, les mesures étaient faciles à appliquer.

 

Douglas

Origine : Amérique du Nord (découvert par Menzies en 1795), introduit en France par Douglas, en 1827. Il s’est bien répandu, couvrant 2,4 % de la forêt.

Habitat : sols acides, humides.

Taille maximale : 50 m.

 

Cèdre

Origine : le Cèdre du Liban pousse en forêts, au Liban ; introduit par les Croisés.

Habitat : sols acides, humides.

Durée de vie : 300 ans.

Taille maximale : 40 m dans son habitat d’origine, mais 20 m en culture.

 

Pin Laricio

Origine : espèce indigène de Corse (et d’Italie)

Habitat : pin des régions méditerranéennes.

Taille maximale : 45 m.

 

Contact :

Cheval Forêt 07

Benoit Chomel

chevalforet07@yahoo.fr

 

ONF

https://www.onf.fr

 

Ville de Saint-Etienne (42)

https://tsm.saint-etienne.fr

 

PHOTOS ET TEXTE : Aurore LEGAY

Débardage Forêt de Pinelong – Sabots Magazine #97

Comments are closed.