TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Concours de races et Covid-19

Covid et concours de races en 2020 : sous haute protection (Saint Pierre-de-Chartreuse, Isère 38 et Maîche, Doubs 25)

Inédit ! Improbable ! Ce sont pourtant des qualificatifs qu’il a fallu revoir et réutiliser sous une autre forme cette année. Situation inédite que celle d’une pandémie. Un virus bloquant et modifiant le quotidien de milliers d’individus, on n’avait pas vu cela depuis la fameuse grippe espagnole (1918-1919), et encore… Confinés, déconfinés, distanciés… les éleveurs et les chevaux ont plus ou moins subit les conséquences et les règles imposées par l’Etat en matière de protection et de vie au quotidien.

S’il semble essentiel, parce que justement inédit, de poser cette situation sur le papier, il est tout aussi essentiel de valoriser et de communiquer sur les évènements qui auront pu, non sans mal, avoir lieu en cette année 2020 mouvementée.

Mesures sanitaires de rigueur : port de masques souhaité ou obligatoire et distanciation physique, les concours de chevaux de trait comtois (Régional en Rhône-Alpes notamment et National à Maîche) auront pu se dérouler avec du public, à l’heure où certains rassemblements équins s’annulent les uns après les autres (évolution et fluctuation selon les mesures sanitaires gouvernementales).

Ce n’était pourtant pas gagné… Organisateurs, passionnés et bénévoles, ils ont tout mis en œuvre pour convaincre et pour répondre présents !

En Rhône-Alpes (les concours sont séparés avec l’Auvergne), ce sont 3 départementaux qui ont eu lieu, 2 dans le Rhône et 1 en Isère, soit 2 départements qui auront pu les organiser sur les 8 que compte la région. La plupart des syndicats ou associations se sont vus refuser les autorisations délivrées par les maires ou les préfets. Il a donc fallu prévoir les sélections différemment. Les chevaux pouvaient être inscrits directement au régional, sans passer par un concours départemental, afin de ne léser personne. Il fallait aussi éviter que les éleveurs ne présentant pas de chevaux en 2020 mettent de côté les protocoles de vaccination et que tout soit à recommencer l’année prochaine pour les futurs concours de race (coût non négligeable par cheval pour chaque éleveur). “C’est une année compliquée, mais on va y arriver !” indique Roger Roux-Fouillet, président du Syndicat des Eleveurs du Dauphiné et de la filière Trait à l’ASECRA, et organisateur du concours Régional de Saint Pierre-de-Chartreuse (Isère).

C’est ainsi que 80 chevaux venant de 7 départements (la Loire n’a pas participé) ont pu être préparés et présentés devant le jury au Concours Régional le 23 Août 2020. Une belle sélection a été faite afin de présenter des juments et pouliches de qualité pour le National Comtois 3 semaines plus tard.

A noter qu’en Rhône-Alpes, la filière trait n’a pas été trop impactée par la crise sanitaire, le nombre de saillies n’a pas vu de baisse significative, le manque de manifestions et de bénéfices liés aux buvettes ou animations pourront être englobés cette année. Seul point noir à surveiller, l’absence de vols aériens pour le Japon permettant les ventes de chevaux de trait sur ce territoire risque de faire écrouler le prix de la viande et par répercussion, celui des prix des chevaux de trait.

Au National Comtois les 11 et 12 septembre, des mesures sanitaires drastiques étaient imposées et le port du masque obligatoire (la mesure était levée uniquement sur les rings de présentation). L’événement validé par les autorités compétentes, les organisateurs ont été intransigeants sur les mesures afin que les concours puissent avoir lieu. Avoir des chevaux sélectionnés pour le National (quelle que soit la race) est une consécration et un honneur pour un éleveur. Il était donc primordial pour l’Association Nationale du Cheval de Trait Comtois de tout mettre en œuvre pour accueillir chevaux, éleveurs, artistes et public pendant 2 jours.

113 éleveurs étaient attendus avec leurs 287 juments et leurs 160 mâles : le National Comtois est toujours une fête, masqués ou pas !

Respect des règles, belles sélections, météo au beau fixe, tous les éléments ont été au rendez-vous pour faire une nouvelle fois de Maîche, la ville du Cheval de Trait Comtois.

La rigueur et la détermination des équipes organisatrices, avec le soutien des autorités, ont permis la mise en place et le bon déroulement de ces concours. Les associations et syndicats ont pu respecter leur calendrier et promouvoir les races tout en tenant compte d’une situation sanitaire complexe et restrictive.

 

La COVID-19, un nouveau coronavirus (source www.gouvernement.fr)
– Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale de la COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.
– Les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères (comme les détresses respiratoires du MERS, du SRAS ou de la COVID-19).
La COVID-19 est un virus dangereux parce que :

  • il est très contagieux : chaque personne infectée va contaminer au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection ;
  • une personne contaminée mais qui ne ressent pas encore de symptômes peut contaminer d’autres personnes.

– La maladie se transmet :

  • par projection de gouttelettes (comme les postillons)
  • par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise)
  • par contact indirect, via des objets ou surfaces contaminées par une personne porteuse
  • des scientifiques ont par ailleurs alerté l’OMS sur la possibilité de contamination par aérosol, c’est-à-dire par une présence du virus dans l’air, essentiellement dans un espace confiné.

La meilleure des protections : les mesures barrières, les mesures de distanciation physique et l’aération régulière des pièces.

 

Contacts :

Isère (38)

Syndicat d’Elevage du cheval en Dauphiné

roger.rouxfouillet@gmail.com

 

ASECRA – Association des Syndicats d’Eleveurs de Chevaux Auvergne Rhône Alpes

06 82 29 44 69

 

Allier (03)

Syndicat du Cheval de Trait Bourbonnais

06 15 38 03 36

 

Ardèche (07)

Syndicat des Eleveurs de Chevaux de Trait du Nord Ardèche

chevauxdetraitardeche@yahoo.fr

 

Drôme (26)

Syndicat d’Elevage du cheval en Dauphiné

roger.rouxfouillet@gmail.com

 

Savoie (73)

Syndicat Mulassier du Val d’Arly

06 73 13 27 65

 

Ain (01)

Seuct’Ain – Syndicat des éleveurs et utilisateurs des chevaux de trait de l’Ain

seuctain01@gmail.com

 

Haute-Savoie (74)

Syndicat d’Elevage Hippique La Roche sur Foron

menouda@wanadoo.fr

 

Traits du Rhône (69)

traitdurhone.fr

 

Association Nationale du Cheval de Trait Comtois

http://www.chevalcomtois.com

 

PHOTOS ET TEXTE : Aurore LEGAY

Concours de races et Covid-19 / Régional Comtois Savoie et National Comtois Doubs– Sabots Magazine #99

Comments are closed.