TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Quand le jaune passe au vert ! Place aux sapins de Noël

Déjà la 9ème collecte de sapins de Noël en traction animale au cœur de Bourg-en-Bresse (Bourg-en-Bresse, Ain 01)

Il fait encore sombre dans les rues de Bourg-en-Bresse ce matin-là, et Tina est déjà prête à partir. Son harnais en place, il ne reste plus qu’à l’atteler à l’hippo-benne pour démarrer la tournée. Les agents des services techniques arrivent. Ce sont eux qui vont seconder Henri en prenant le rôle des rippeurs, le temps de la collecte. Ils effectuent le changement des panneaux d’affichages accrochés à la benne car la collecte de sacs jaunes est passée : place à la collecte de sapins pour plusieurs jours durant ce mois de janvier. Mises en place par la Communauté d’Agglomérations du Bassin de Bourg-en-Bresse, les collectes sont valorisées et des panneaux spécifiques sont mis ainsi en place sur le véhicule en fonction du type de collecte. Ces différentes actions de développement durable sont renforcées par des affichages ponctuels en ville, des annonces dans les revues locales et municipales, dans le but d’informer les usagers et de les inviter à contribuer à la démarche.

Seul le bruit de la grelotière indique la présence de la jument dans les rues, ses pas sont silencieux. Henri a fait poser une ferrure spéciale* qui amorti le bruit et surtout qui protège les tendons de la jument car elle évolue régulièrement en ville. La jument va ainsi relier sereinement les points de collectes et ramener les sapins au camion-benne en attente vers la Cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation, au centre du parcours. Calme, comme son meneur, la jument ne fait pas cas de l’environnement qui l’entoure. Les bus, camions et voitures bien présents dans le centre-ville n’ont pas d’effets sur Tina qui remplit sa mission avec assurance et se cale au rythme de la circulation.

Située à l’Ouest du Massif du Jura, à proximité de Genève et de Lyon, la ville de Bourg-en-Bresse bénéficie d’atouts géographiques et de réseaux de communication importants. Privilégiant le bien-vivre ensemble, la qualité de vie et l’environnement, c’est par le développement durable que la ville et son agglomération évoluent depuis de nombreuses années. Et depuis 2012, Henri Josserand des Attelages Dompierrois et ses chevaux viennent en ville pour 3 types d’actions en traction animale : collecte des sacs jaunes (déchets recyclables) pendant le mois de décembre, collecte des sapins en janvier et arrosage des fleurs et massifs fleuris en été.

La collecte des sapins fonctionne différemment de celle des sacs jaunes. En effet, lors de la collecte des sacs jaunes, ces derniers sont déposés par les habitants et commerçants devant les portes dans chaque rue, selon les besoins et usages de chacun. Le véhicule hippomobile ou les camions-bennes évoluent dans les rues pour récupérer les sacs au fur et à mesure de leur disposition tout au long du parcours. Pour les sapins, la Communauté d’Agglomération du Grand Bourg dispose 9 points de collectes : 6 dans Bourg-en-Bresse, 1 à Péronnas, 1 à Viriat et 1 à Saint Denis-lès-Bourg dès que Noël est passé. Sur ces 9 points de collectes, 4 sont disposés en centre-ville et hyper centre de Bourg-en-Bresse et seront ramassés exclusivement en “hippomobile”. Les autres points de collectes seront ramassés au camion-benne. Ces points de collecte de sapins sont reconnaissables car bien matérialisés par des barrières et des affichages explicatifs. A charge des usagers de se rapprocher de l’un d’entre eux pour y déposer leur(s) sapin(s) en ayant pris soin de retirer les décorations. Si les sapins sont bien déposés en mode “naturel”, un certain nombre d’entre eux sont déposés dans des sacs à sapins, obligeant les agents à défaire chacun des “emballages” et à collecter les sacs en supplément. Henri, Tina et les agents de la collectivité rejoignent les points de collectes avec le véhicule hippomobile. Les agents chargent les sapins dans l’hippo-benne et régulièrement, lorsque la benne est pleine, ils les transvasent dans le camion-benne pour les stocker. Une fois tous les sapins du jour de collecte ramassés, ces derniers seront emmenés par le camion-benne dans l’une des usines de valorisation des déchets ménagers de la Communauté d’Agglomération du Grand Bourg (le site de la Tienne géré par le syndicat de traitement ORGANOM) pour y être transformés en compost.

En amont de ces collectes, la Communauté d’Agglomération du Grand Bourg communique : avec les réseaux sociaux, son site internet, et aussi par des affichages chez les vendeurs de sapins, elle annonce les collectes à venir et motive ainsi les usagers à acheter un sapin tout en sachant déjà comment s’en séparer une fois les fêtes terminées (limitant ainsi les dépôts sauvages identifiés sur de nombreuses communes).

Plus de 5 tonnes de sapins au total seront ainsi collectées au cours du mois de janvier avec les camions et le véhicule hippomobile. Des quantités qui demeurent stables tous les ans. La légère augmentation cette année pourrait s’expliquer, comme pour celle de la collecte des sacs jaunes, par la présence plus marquée des habitants chez eux, l’augmentation de leur consommation en local et le souhait de nombre d’entre eux de fonctionner de façon plus “écologique, plus proche de la nature et respectueux de l’environnement”.

Des collectes, celles des sacs jaunes et celles des sapins, effectuées en centre-ville et hyper centre, qui interpellent toujours les habitants parce qu’elles sont réalisées avec le cheval.

L’utilisation du cheval en ville, sa présence surtout et son capital sympathie contribuent à rendre les usagers plus sensibles et réceptifs au tri et au recyclage, à l’écologie et au bien-vivre ensemble.

 

Evolution des collectes camions + hippomobile :

Décembre 2012 à janvier 2013 : 3T 720

Décembre 2013 à janvier 2014 : 3T 960

Décembre 2014 à janvier 2015 : 4T 520

Décembre 2015 à janvier 2016 : 5T 380

Décembre 2016 à janvier 2017 : 5T 940

Décembre 2017 à janvier 2018 : 5T 820

Décembre 2018 à janvier 2019 : 5T 220

Décembre 2019 à janvier 2020 : 5T 080

Décembre 2020 à janvier 2021 : 5T 860

 

Sources :

Communauté d’Agglomérations du Bassin de Bourg-en-Bresse

 

Contacts :

Henri Josserand / Les Attelages Dompierrois

01240 Dompierre-sur-Veyle

06 32 68 36 66

lesattelagesdompierrois@yahoo.fr

 

Communauté d’Agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse

www.grandbourg.fr

 

Christophe Marichaud

06 79 71 29 64

——-

*Une ferrure spécifique adaptée au travail en ville

C’est avec Christophe Marichaud, maréchal-ferrant, qui suit ses chevaux depuis longtemps, qu’Henri a fait le choix de privilégier le bien-être de ses partenaires de travail. Ensemble, ils ont trouvé un fer qui présente de nombreux avantages : souple, avec une âme en aluminium permettant la tenue, ne glissant pas sur le goudron, ne rayant pas les zones de marbres, silencieux, diminuant les vibrations et amortissant les chocs et avec un effet pour le cheval se rapprochant du “pied nu”. C’est chez Duplo, un fabricant Allemand, que Christophe s’est procuré ces fers en résines plastiques.

“Cette solution a un coût plus élevé à l’achat, mais le but est de faire en sorte que le confort du cheval soit une priorité. Il ne faut pas voir que la technique du matériel, il faut avant tout voir le bien-être du cheval” explique Christophe Marichaud.

https://duplo-frank.de/fr

 

PHOTOS ET TEXTE : Aurore LEGAY

Quand le jaune passe au vert ! Place aux sapins de Noël – Sabots Magazine #101

Comments are closed.