TOUS DROITS RÉSERVÉS COPYRIGHT ©2021 AURORE LEGAY PHOTOGRAPHE
logo

Aux Dunes des Charmes, des genêts bien envahissants

Des genêts envahissants aux Dunes des Charmes (Sermoyer, Ain 01)

Espace Naturel Sensible du département de l’Ain, les Dunes des Charmes sont envahies par les genêts ! Les engins motorisés y sont interdits, c’est donc tout naturellement que les commanditaires du chantier se sont orientés vers la traction animale pour retirer les plantes invasives.

Des Dunes ? Dans le département de l’Ain ? Chose étrange ? C’est sur la commune de Sermoyer, dans le Val de Saône, que se situe le site des Charmes. Et il a de quoi surprendre : ici, bien loin de la mer, les vents et les crues ont façonné des dunes, offrant des paysages qu’on ne retrouve quasi nulle part ailleurs en Auvergne Rhône-Alpes ! Ça et là, ces espaces très secs sont ponctués de mares, qui apportent au site une touche de fraîcheur et d’originalité. ll y a plus de 10 000 ans, les glaciers en se retirant ont déposé des bancs de sable aux abords de la Seille et de la Saône. Ce sont ces sables qui ont ensuite été transportés par les vents jusqu’au site des Charmes où des crues importantes ont façonné le relief en dunes.

Si les dunes des Charmes constituent une mosaïque d’habitats naturels et présentent une diversité d’espèces exceptionnelle, elles sont menacées par l’abandon des pratiques agricoles et par les plantes invasives (genêt, raisin d’amérique, renouée du Japon). Peu à peu, la forêt progresse, au détriment des espèces remarquables présentes sur le site. Pour inverser la tendance, la Commune de Sermoyer, propriétaire du site, a passé un accord en 1993 avec le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes. Depuis, des actions de restauration et de gestion sont menées, avec le soutien financier de l’état, la Région, le Département de l’Ain, l’Agence de l’Eau et l’appui technique de nombreux partenaires (Communauté de communes, association Cardamine, centre Eden…). Il a ainsi été décidé au départ d’installer des ânes en pâturage sur une zone d’un hectare, mais ces derniers n’ont pas été friands des genêts, amenant les organismes à chercher d’autres solutions pour préserver les lieux des plantes invasives. C’est donc en traction animale que se feront l’arrachage des ligneux (tiges et racines de genêts) et le ratissage de la mousse qui recouvrent le sable des Dunes.

Les Attelages Dompierrois ont répondu à l’offre et ont commencé le chantier qui s’annonce long et méticuleux. En effet, les genêts mesurent entre 50 centimètres et 2 mètres, avec une envergure et des racines en conséquence. Henri Josserand et les collègues qui viennent lui donner un coup de main, ont fait le choix d’arracher les pieds un à un ou par buisson selon leur disposition. Cela nécessite de répéter de nombreuses fois les mêmes gestes. Dans un premier temps il faut passer les sangles autour des arbustes, et venir les passer dans la chaîne d’accroche de la balance des bas-cul des chevaux en place. Ensuite, il faut mener les chevaux pour qu’ils arrachent les pieds de genêts des dunes par un effet de traction. Enfin il faut terminer l’opération en retirant les sangles autour des ligneux pour les stocker en tas. Puis il faut recommencer… et recommencer encore…

Octave le Trait Poitevin et Vita la Percheronne sont calmes. Leur travail leur demande de la régularité et surtout beaucoup de patience, le temps que les hommes à leurs côtés puissent installer et ensuite défaire les sangles autour des arbustes.

Les  genêts sont stockés en tas et seront déplacés vers la zone de dépôt une fois le travail d’arrachage terminé. Pour déplacer les lignieux arrachés, l’équipe les transporte avec les chevaux soit en ballots en traine directe, soit à l’aide du traineau selon le volume des tas. Les gros buissons seront emmenés en traine directe à l’arrachage pour libérer l’espace de travail.

Une fois les pieds de genêts retirés, les chevaux pourront traîner la herse pour ratisser la mousse et terminer leur mission : retrouver la dune d’origine. Un travail de longue haleine, répétitif et lent, mais nécessaire étant donné la situation, l’étendue de l’invasion et le besoin de préserver les lieux.

 

Sources :

Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes

 

Contacts :

Henri Josserand / Les Attelages Dompierrois

01240 Dompierre-sur-Veyle

06 32 68 36 66

lesattelagesdompierrois@yahoo.fr

 

Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes

www.cen-rhonealpes.fr

 

PHOTOS ET TEXTE : Aurore LEGAY

Sermoyer (Ain) : Aux Dunes des Charmes, des genêts bien envahissants – Sabots Magazine #106

Comments are closed.